Hamon, une utopie ou une chance ?

image-test

Balayer d’un revers de manche le projet Hamon est un exercice commun à ceux qui refusent de prendre le temps d’en évaluer la pertinence. Notamment les Vallsistes désabusés et revanchards qui lui préfèrent le mirage Macron.

Le projet et l’homme sont souvent exécutés d’une formule lapidaire : « Utopie » !

La vérité ? Mensonge et ignorance !

Il serait temps de temps de reconnaître que la pensée unique dictée par le système et ses élites a justifié depuis 50 ans une politique absurde et injuste aujourd’hui incarnée par Macron et Fillon. Une politique conforme à l’idéologie libérale qui a magistralement échoué, qui conduit le monde et l’humanité vers l’abîme, qui ne sert que les pouvoirs en place et la religion de l’argent-roi.

Il serait temps de reconnaître que malgré le succès de politiques alternatives passées sous silence par la doxa majoritaire (Islande, Scandinavie, Pays-Bas…), tout projet déviant de l’orthodoxie libérale est aussitôt taxé d’utopie : une façon commode de décrédibiliser les détracteurs et d’interdire tout débat critique. Et de faire croire aux esprits manipulables qu’il n’y a aucune autre politique possible.

Pourtant le projet de Benoît Hamon est appuyé par des experts et économistes de renom. Mais les médias à la botte du système et les autistes qui refusent de réfléchir continuent de bégayer que ça n’est pas sérieux.

Abyssus abyssum invocat

Pourtant Hamon n’est ni marxiste comme Mélenchon ou Tsipras, ni à la « gauche de la gauche » comme on le prétend souvent et comme son image de « frondeur » le laisse croire. On oublie que c’est un Breton formé chez les pères jésuites, un disciple de Rocard et de Jospin.

S’il pourfend l’idéologie libérale, son projet n’est pas pour autant d’inspiration marxiste : la lutte des classes n’est pas son fil d’Ariane comme pour Mélenchon. Hamon n’est pas non plus le sinistre chantre d’un antisystémisme brutal, d’un repli nationaliste frileux fondé sur la désignation de boucs émissaires comme Marine Le Pen. Il ne capitalise pas sur la peur mais regarde le monde et la vie en face. Il est résolument tourné vers l’avenir et les jeunes générations.

Hélas la France a accumulé un tel retard, reste tellement engluée dans ses certitudes égocentriques, son déclinisme, sa suffisance bobasse et son victimisme post-Charlie qu’il lui est incapable de penser vraiment l’avenir de façon audacieuse, objective et sereine.

On devrait se réjouir qu’un homme ose rompre avec cet écueil national qui fait crever l’âme française déjà agonisante ! On devrait en profiter pour fédérer les initiatives, et non mépriser ceux qui osent rêver d’un avenir meilleur et veulent redonner de l’espoir et un horizon à un peuple exsangue tiraillé par des carriéristes tartufes à bout de souffle dégagés les uns après les autres !

Remisons notre orgueil et examinons ce projet. Dialoguons au lieu de nous gausser.

Une élection présidentielle dans un petit pays comme la France ne changera pas la face du monde mais peut changer les esprits et catalyser des énergies.

C’est maintenant ou jamais !

Dont acte…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s